Vertalia ou Le cycle de la magie

Repos et retour sur le plan matériel

Ce matin, Nathien Ranhaume nous a servi un délicieux festin invoqué par ses soins afin que nous reprenions tous des forces suite aux épreuves que nous avons traversées. J’ai profité de ce repas pour discuter avec notre hôte, sa longévité m’intriguant au plus au point. Il m’a appris être âgé d’environ quatre siècles, il a en quelque sorte perdu le compte exact au fil du temps, ce qui peut se comprendre. Ses traits ont définitivement quelquechose d’elfiques, mais lorsque je l’ai interrogé sur ses origines, il a refusé de m’en dire plus. Il aurait cependant été dommage, et je n’ai pu laisser passer cette occasion d’en apprendre plus sur le passé, il est rare de trouver des personnes ayant pu vivre autant d’expériences.

Il m’a donc parlé de l’Empire Kitsune, une civilisation ancienne, basée majoritairement sur Ishtar et qui existait bien avant l’avènement des mages. L’empire, particulièrement puissant et dont la principale forteresse était Ban-Duathi, construite en adamantium, s’est finalement effondré sous le point de sa bureaucratie et de la corruption, mais il reste malgré tout quelques traces de cette ancienne civilisation, principalement des ruines, que Nathien Ranhaume m’a indiqué sur notre carte (la majorité se trouvant sur Ishtar, mais un petit nombre étant également situées sur Malvin-Tern. Un des point les plus intéressant de cette civilisation est qu’il s’agissait d’une magocratie, et implique donc l’existence des mages avant ceux que nous connaissons. Lorsqu’interrogé sur le sujet, Nathien Ranhaume a simplement dit que les mages existaient depuis bien avant l’avènement de ceux que nous connaissons et qu’ils sont simplement tombés dans l’oubli pendant un temps.

Sur d’autres sujets, il nous a informé que dans le plan d’Abbadon, de nombreuses créatures fomentent un complot pour afin d’éradiquer l’existance au grand complet. Il nous a également informé que, pour arrêter l’avatar de Gozreh, il faudrait sans doute l’intervention de plusieurs clercs de grand pouvoir, de dieux ou d’un certain nombre d’archanges. Il nous a aussi expliqué que le portail que j’ai traversé donnait systématiquement sur l’endroit où il se trouvait (ce qui explique qu’à ce moment, il ne donnait sur rien) et que ce palais n’étais pas à proprement parler son lieu de résidence, mais plutôt un lieu conçu par Pharasma (ou sur son ordre) afin de pouvoir le trouver et savoir ce qu’il faisait. Il semble que la déesse et lui entretiennent une relation particulière, celle-ci aimant mettre son nez dans les affaires de notre hôte, ce qui le dérange quelque peu.

Il a également avoué avoir une dette envers chacun de nous pour l’avoir sauvé, et qu’il comptait bien la rembourser de la manière qui nous conviendrait. Elsbeth et Flynn ont déjà vus leurs voeux accordés. Talok a demandé si il était possible d’obtenir quelque chose permettant d’inspirer les gens afin de reformer son ordre, Galant Anatolie a quant à lui demandé s’il était possible de nous aider à repousser l’avatar draconique qui terrorise les terres du nord. Nathien Ranhaume a répondu qu’il lui serait possible d’aider en effet, car un Draconal lui devait une faveur pour l’avoir aidé à se débarasser d’une invasion de Qlippoth. Les Draconals sont, selon ses dires, des créatures oeuvrant tels des gardiens pour le bien, et qui sont ralié à certains aspects selon leur couleur. Celui dont il était question ici se trouve être un Draconal jaune, et s’occupe donc essentiellement de l’équilibre mâle/femelle, mais est également affilié aux oracles, à la pierre, la terre et la chance. Les Qlippoths, quant à eux, sont des créatures démoniaques. En fait, il s’agit de ce qui existait avant les démons et semble avoir pour but final l’éradication de la vie mortelle car elle est celle qui a donné naissance aux démons qui habitent désormais les Abysses à leur place. Iathavos est un des seigneurs Qlippoth. L’oracle a proposé à Radiel de lui donner le nom du démon ayant maudit sa mère notre nouveau compagnon lui indiquant qu’il réfléchirait à son offre et j’ai personnellement simplement mentionné que je souhaiterais trouver d’avantage de connaissance et de sagesse tant pour moi-même que pour mon ordre. Notre hôte m’a par ailleurs assuré qu’il passerait au monastère, afin de s’y entretenir avec nos moines et d’examiner notre bibliothèque, qui je l’espère, le satisfera.

Après cette longue discussion et ce bon repas, nous avons tous décidé qu’il était temps pour nous de retourner sur le plan matériel, et c’est donc en compagnie de Nathien Ranhaume que nous nous sommes téléportés dans une dense forêt du nord d’ Ishtar. Notre compagnon nous a informé qu’assez proche de nous se situait une très bonne auberge avant de prendre congé et de se téléporter ailleurs sur ce plan. Nous avons donc poursuivit notre chemin vers ladite auberge, avec l’intention de nous diriger par la suite vers la tour de Leonard de la Tour Nord avec la ferme intention de savoir ce qui se tramait. Nous arrivâmes à l’auberge du Pain Gris à la tombée de la nuit, à l’instant même où un groupe de gens en arme en entourant un légèrement vêtu et portant un chapeau à plume en sortait. Après un échange légèrement tendu, nous sommes finalement rentré dans l’auberge suivit par le mage et ses gardes, qui restèrent un moment pour s’assurer que nous ne causions pas d’ennuis. Ils portaient comme armoirie une page vierge sur fond sable, ce qui est, nous l’apprendrons le lendemain matin de la bouche de l’aubergiste, le symbôle de Luc Havremer, le mage dirigeant la région. La nuit s’est passée sans incidents, excepté pour Talok, qui a cauchemardé une bonne partie de la nuit au sujet d’un nain portant un objet dissimulé par une aura maléfique vers une tour entouré de la même aura au sommet d’une colline. Il reconnu sur le nain le symbôle d’un chapitre du discours d’Abadar, son ancien ordre. Nous nous remîmes en route le matin. La nuit suivante, Talok fut encore perturbé par un cauchemar similaire, excepté que cette fois, un grand nombre de personnes, venant de chapitres différents (dont certains n’ayant pas existés à sa connaissance) suivait le nain.

View
Game du 29 mai

Devant le portail interplanaire, le groupe se questionnait sur la possibilité d’attaquer les cerveaux à travers le dit-portail. Elbesth lança quelques projectiles magiques qui atteignirent leur cible. Le combat commença au grand avantage du groupe d’aventurier. Rizal décida de franchir le portail pour combattre au corps à corps les cerveaux et s’apperçut que de ce côté, le mur n’était plus un portail, mais un mur recouvert d’une magnifique fresque dessinée dans le sang. Les cervaux furent rapidement éliminés malgré leur capacité à devenir invisible. Rizal défit les liens du prisonnier inconscient et le ranima, mais celui-ci n’avait aucune capacité mentale.

Elsbeth tenta de traverser le portail pour rejoindre Rizal, mais elle ne réussit pas. Elle essaya de dissiper le portail dans l’espoir de renvoyer le moine et le prisonnier de leur côté, mais la tentative fut soldée par un échec: Le portail disparu, mais personne n’en ressorti. Lorsque le sort de dissipation prit fin, Talok traversa l’ouverture, utilisa son sort de déplacement entre les plans puis une téléportation pour rejoindre le groupe.

Le prisonnier était sous l’emprise de deux malédictions qu’Elsbeth brisa. Ensuite, Talok restaura progressivement les capacités mentales de l’inconnu. Malheureusement, même après plusieurs de ces sorts, l’homme restait au minimum un simple d’esprit. Tous décidèrent de prendre une nuit de repos. Le lendemain, Talok reprit sa tâche et permit à l’homme de reprendre une bonne partie de son intelligence et de ses connaissances. À ce moment, le groupe apprit qu’il était bel et bien Nathien Ranhaume le prophète des étoiles. Nathien s’occupa lui même de restaurer le reste de ses facultés et donna au groupe la fin de la prophétie du fléau des mages. À la demande d’Elsbeth, il ressucita également Flynn en claquant des doigts et la libéra des entraves qui la retenait sur ce plan.

View
Game du 6 mars

Nous sommes à Ard Riyel
Côté vivants
Elsbeth a été retrouvée morte dans son lit et Flynn perd les pédales et se met à tout détruire sur son passage. Talok a tenté de la ressuciter, mais sans succès. Il se fait ensuite attaquer par Flynn qui sera éventuellement maitrisé par les efforts conjugués de Rizal et d’Anatole. Raziel en a profité pour déposer le corps d’Elsbeth au temple de Sarenrae. La garde de la ville l’a remarqué et a donc été enquêter.
Pendant ce temps, à l’auberge, Talok a pris les choses en main et interrogé des clients de l’auberge à propos d’objets magiques qu’ils avaient sur eux, mais rien d’intéressant n’en ai ressorti. Anatole lui a trouvé une trace sur le rebord de la fenêtre et a utilisé un de ses talents pour voir qui a posé la trace et a immédiatement reconnu un Gobja avec une pierre d’anti-magie à la main.
Une fois Raziel revenu et Flynn réveillé, le groupe interrogea sans succès The Eye of the Idol pour savoir comment ramener Elsbeth. Ils conduirent donc Flynn au temple de Sarenrae pour qu’il puisse veiller sur le cadavre et en profitèrent pour demander une divination à un prêtre. Celui-ci leur révéla qu’ils devaient chercher un grand prêtre de Pharasma pour avoir leur réponse.
Ils se dirigèrent donc au temple de Pharasma le plus proche et ils ouvrirent la porte pour découvrir un Gobja se rentrer une dague dans l’estomac et se trancher les intestins. Raziel tenta de lui sauver la vie en lui faisant une apposition des mains alors qu’une force invisible attirait le corps du gobelin dans un autre coin de la pièce. Après quelques instants de lutte, un psychopompe apparut et leur expliqua que ce gobja avait tué Elsbeth suite à la demande de Léonard de la tourd du nord. Normalement ce contrat n’aurait jamais du être accepté mais suite à des erreurs bureaucratiques, il a été exécuté et l’âme d’Elsbeth est coincée dans un autre plan d’où elle ne peut être résurrectée. C’est donc à eux de trouver un moyen de la ramener.

Côté mort
Elsbeth pendant ce temps là s’est retrouvée dans l’Ossuaire, sous forme d’être semi matériel avec des ailes. Elle rencontre un psychopompe (un nosoi) qui lui explique qu’elle est coincée ici parce qu’elle a été tuée par un Gobja. Ils ont un accord avec les entités dirigeant l’Ossuaire pour garder les âmes et empêcher les résurections. Il accepte de la conduire jusqu’à ces entités.
Sur le chemin, elle rencontra Yvan le marionettiste qui fit disparaitre le psychopompe et lui indiqua un chemin à suivre pour qu’elle rejoigne de ses assistants qui pourrait la ramener à bon port. Elle rebroussa donc chemin et suivit la direction indiqué. Cependant, elle tomba sur un combat de démons contre diables plutôt féroce et décida de s’enfuir le plus rapidement possible. Elle se cacha pendant un moment et pleura, découragée par la situation.
Une fois calmée, elle décida de reprendre le chemin et la bataille était terminée. Il ne restait plus personne de vivant aux alentours et continua donc sa route. Elle tomba sur une caverne et à l’embranchement pris le chemin de gauche et rencontra une chimère qui lui proposa des énigmes pour pouvoir continuer dans cette direction. Elsbeth réussit toutes les énigmes et s’aventura donc plus loin dans la caverne.

View
Game du 13 février

Alors que le combat contre l’oréade-vampire se termine, l’émeute devant le complexe Violin-Costell a dégénéré. Le groupe en ressortant s’aperçoit que les combats se sont dispersés un peu partout dans la ville. Rapidement, ils décidèrent de controler la situation et d’aider la milice à calmer les esprits échauffés. Plusieurs centaines de morts et des dégats majeurs sont répertoriés.

Le groupe a été convié à assister à une réunion avec les dirigeants restant de la ville pour expliquer tout ce qui s’est passé et Elsbeth offre son bandeau de charisme au Stratos comme excuse personnelle. Le lendemain matin, ils contactèrent Averell Ferrand pour l’informer de la situation. La situation à Eaunoire ayant finalement été réglée, il envoya Artorius de Redondie pour aider le groupe à retourner à Ard Riyel.

Artorius fut chargé de recueillir des informations et pendant ce temps quelques membres du groupe aidèrent à la reconstruction. Puis ils retournèrent tous à Ard Riyel faire leurs rapports à M.Ferrand et ramener le corps d’Augustin 4 (Décédé). Averell Ferrand les informa que le baron Augustin IV leur remettrait en personne leur récompense.

Lorsqu’il se rendirent là-bas et en plus d’une importante récompense monétaire il leur offrit de les adouber Chevaliers du roi. La plupart refusèrent: Talok parce qu’il est déjà chevalier de son ordre, Anatole n’était pas intéressé par les responsabilités s’y rattachant, Flynn ne voulant s’attacher à personne d’autre qu’Elsbeth. Elsbeth elle même refusa, mais se fit promettre d’essayer de retrouver sa généalogie et donc son titre de princesse héritière. Rizal seul accepta ce titre et fut rapidement adoubé par le baron.

Le reste de la journée fut principalement consacrée aux achats de divers articles magiques et à la vente des différents articles qu’ils avaient accumulés au fil du temps. Au courant de l’après-midi, au retour vers l’auberge, ils firent une rencontre surprenante. Un humanoïde ailé de très belle apparence les approchèrent et se présenta à eux comme Raziel de l’Aube Radieuse un azimar envoyé pour les aider dans leur prochaine mission. Elsbeth a été charmée par cet être mystérieux alors que Flynn le considère plutôt comme un étranger douteux. Rizal lui le considère comme une source de connaissance.

La soirée se finit à l’auberge autour d’un repas et de longues conversations. Elsbeth et Flynn allèrent se coucher avec les préparatifs habituels. Au matin, Flynn se réveilla, une dague appuyée sur son cou et Elsbeth, égorgée dans le lit voisin.

View
Mission à Eaunoire

Nous avons reçu aujourd’hui un message d’Avrel Ferran Nous demandant de le rejoindre car il avait une mission pour nous. Après l’avoir rejoint au camp du roi, il nous a demandé de nous rendre dans la bourgade d’Eaunoire pour deux raisons : retrouver le Grand Arbitre Royal Augustin IV qui était en mission là-bas et n’a plus donné signe de vie depuis un moment, et, le cas échéant, accomplir sa mission qui était de calmer les tensions au sein de ce ville.

En chemin, nous passions par Ternegrès lorsqu’un enfant vint avertir Elzbeth qu’un paquet l’attendait dans le puit au centre du village. Un paquet s’y trouvait en effet, contenant une lettre lui étant adressée. Il semblait qu’un homme nous observait d’une fenêtre, mais nous n’avons pas pu le vérifier.

Nous sommes finalement arrivé à Eaunoire. La ville est située à cheval sur une falaise qui contient des mines de mithral et inclus une église dédiée à Desna. Nous avons loué des chambres à l’auberge de la Fallaise Fringante. Nous y avons rencontré Marius Théron, qui se dit membre du TLI (Thaumaturges Libres d’Ishtar) et qui semble être fortement intéressé par Elzbeth en tant qu’alliée. Nous avons égalemen recroisé le satyre que nous avions déjà rencontré ; il dit s’appeler Garïdd qui voulait nous informer que les Gobja semblait redoubler d’effort et qu’ils étaient engagés par un certain mage du nom de Léonard de la Tour du Nord.

Nous sommes allé voir le chef de la ville, le Staroste Alexeï Petrovic qui nous a bien confirmé que le Grand arbitre était ici et qu’il tentait de calmer les tensions entre les orcs et les elfes et demi-elfes vivant au village. Les orcs semblent accuser les elfes de les empêcher de travailler dans les mines correctement et de tuer les leurs, et inversement. Le Grand Arbitre est absent depuis maintenant une semaine, il se serait dirigé vers la forêt pour une promenade avec son garde du corps et ne sont pas revenus depuis. Les villageois ayant trop peur de s’y aventuré ne sont pas allés le chercher.
Nous partons donc en direction de la forêt. Tanael nous soumet alors l’idée de réanimer un des arbres de la forêt afin de lui poser des question au sujet du Grand Arbitre, afin de limiter nos recherches, la forêt étant très vaste, ce qui fut fait. Nous le nommâmes Pinch de Bois. Il semblait heureux de pouvoir se déplacer et parler et a accepté de nous aider. Il nous a dit avoir en effet vu passer Augustin IV et que celui-ci semblait suivit par des Oréades (des êtres mi-humains mi-élémentaux de terre, dont “l’âme est proche de la terre”). Il nous a indiqué la direction emprunté par eux, ce qui nous a permis de trouver une piste à suivre. Cette piste nous a finalement mené au cadavre de ce qui semblait être le garde du corps du Grand Arbitre

View
Journal de Rizal
Le journal in-game de Rizal

Ce blog va compter les résumés de games de Geoffroy sous la forme du recueil de Rizal. En tant que disciple de l’Aube Nuageuse, un monastère d’Irori, il note le récit de ses aventures.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.