L'avatar de Gozreh

Description:
Bio:

Un Conte du Nord
Il y a des siècles et des siècles, dans le royaume de Bergaard vivait des gens simples et pieux. Ils étaient heureux et profitaient pleinement de la vie à travers le travail et la prière. Or donc, il advint qu’une secte de thaumaturges mal intentionnés mais détenteurs de puissantes magies jeta son regard sur la province et entreprit de la conquérir, faisant usage de sortilèges des plus vils. Les habitants de Bergaard, bien que durs à la tâche, ne surent opposer de résistance convenable face aux hordes d’extérieurs et de mort-vivants que leur opposèrent les thaumaturges et leurs villages furent rapidement conquis. Les hommes furent mis en esclavages, les enfants furent sacrifiés aux plus sombres entités et les femmes furent emprisonnées dans les harems des nouveaux seigneurs de la terre. Il en fut néanmoins qui échappèrent aux triste destin que leur réservait les arcanistes et se regroupèrent dans les grottes de Virlod pour échapper à l’attention de ceux-ci. Lorsque tout espoir pour son peuple fut perdu un jeune réfugié, des plus hardis et courageux entreprit un pèlerinage au temple de Gozreh pour demander aux druides leur aide et celle de la terre. Ceux-ci apprirent aux pèlerin l’existence d’un rituel mythique permettant de donner corps aux puissances endormies de Bergaard afin qu’elles puisse combattre les ennemis de ses habitants. Le rituel était simple mais il fallait, afin de le compléter, sacrifier aux crevasses de Triste-vent le sceptre du grand prêtre de Gozreh, une arme de grands pouvoirs qui avait été volé quelques années auparavant. Il se révéla, après plusieurs mois de recherches, que le voleur ayant dérobé le sceptre l’avait fait pour le trésor d’un dragon bleu des plus anciens. Assemblant, une équipe de vaillant guerriers et aidé de la magie d’un druide, les gens de Bergaard montèrent à l’assaut de l’antre du dragon et, au terme d’un combat acharné, ils eurent raison de la bête et récupérèrent le sceptre aux prix de nombreuses vies. L’objet récupéré, ils se dirigèrent vers le nord, vers les crevasses. Au cours du long voyage, tous les membres de l’équipe ayant défait le dragon furent tués par des bêtes sauvages et par des thaumaturges belliqueux sauf le jeune homme les ayant réunis. Blessé à mort et mené par le compagnon animal d’un compagnon mort, celui-ci se traîna jusqu’à la plus large et la plus profonde des crevasses et, prononçant les mots de pouvoir que lui avait apprit l’archi-druide de Gozreh, il lança le sceptre dans la crevasse. L’objet alla se fracasser sur les parois de la crevasse et la magie qu’il libéra réveilla une créature presqu’aussi vieille que le monde. Menée par les pensées vengeresse du mourant envers les arcanistes ayant enchaîné son peuple, l’avatar draconique de Gozreh prit son envol et, grâce aux forces de la nature assouvies à son contrôle, bouta les thaumaturges hors du Nord. Leur croisade accomplie, les forces de la terre ne se rendormirent point pour autant. S’attaquant aux cités-états du Sud, elles devinrent vite un danger pour toute forme de civilisation du continent. Voyant cela, les dieux bons et neutres intercédèrent auprès de Gozreh qui accepta de retourner lui-même son avatar à son sommeil millénaire. Ce dernier, puni par son dieu, accepta sa sentence avec réticence et retourna sommeiller au plus profond des crevasses de Triste-vent. C’est ainsi que Bergaard établi son indépendance et depuis, les gens du Nord vivent libres et heureux.

L’avatar de Gozreh est un immense dragon dont le corps est composé de divers éléments de terrains: collines, rivières, lave, etc.
Il a été de nouveau réveillé par un groupe d’Ours-Garou lors de la guerre de conquête de Guillaume Ier, Roi de Malvin-Tern. En sacrifiant un Artéfact permettant de rompre la lycanthropie dans les Crevasses de Tristevent, les ours-garou relachèrent l’avatar qui se mit à semer la terreur dans les villes du Nord.
L’avatar a été rencontrer Elsbeth de Cape dans leur cottage magique. Il lui a remis une pierre d’anti-magie pour lutter contre ses ennemis.

Depuis son réveil, la divine créature s’est évertuée à éliminer les formes de civilisation les plus avancées des régions nordiques. Après avoir mis en déroute l’armée de Guillaume premier, elle a dévastée, avec plusieurs légions d’élémentaux, de fées et de sylvains, la ville de Ban Brevok.

L'avatar de Gozreh

Vertalia ou Le cycle de la magie LaurentTheilSanterre LaurentTheilSanterre